Protocoles utilisés

Protocole n°1

Les objectifs des entomologistes qui ont prospectés sur la commune de Montferrier-sur-Lez étaient :

  • Faire l’inventaire des espèces présentes sur l’ensemble du territoire de la commune ;

  • Mettre en lumière les zones de la commune où se concentrent les espèces remarquables(espèces protégées, espèces patrimoniales).

Trois groupes d’insectes ont fait l’objet d’inventaires :

  • Les libellules et demoiselles : les Odonates

  • Les papillons de jour : les Lépidoptères

  • Les criquets, sauterelles et grillons : les Orthoptères

Ces groupes ont été sélectionnés pour leur facilité d’identification (existence de nombreux ouvrages et de clés de détermination). De plus, ce sont à l’heure actuelle les trois seuls groupes sur lesquels les enjeux de conservation sont clairement définis en France.

Année d'utilisation : 2013, 2014

  1. Méthodologie d’inventaire commune aux trois ordres :

Avant toute chose, quand on se lance à la chasse aux insectes, il faut se doter d’un matériel spécifique. Les étudiants qui ont travaillé sur Montferrier se sont, entre-autre, munis de filets à papillons (qui peuvent aussi être utilisés pour attraper les libellules), de filet-fauchoirs (pour déloger les criquets cachés dans les hautes herbes), de loupes et de guides de détermination.

Le territoire de la commune a été quadrillé en mailles de 500m² pour faciliter le travail. Les entomologistes ont simplement déambulé aléatoirement dans chaque zone afin de couvrir tous les habitats favorables aux insectes. Lors de ces déambulations les espèces rencontrées à vue ou capturées ont été déterminées et notées sur une fiche de terrain. 

 

2. Prospections en canoë sur le Lez :

Pour compléter les inventaires, les étudiants ont également collecté les mues de libellules et demoiselles qui restent accrochées sur les berges, les troncs, les feuilles et les hautes herbes, en bordure de cours d’eau lorsqu’elles se métamorphosent en adulte. On appelle ces mues des exuvies. Deux étudiants ont donc descendu le Lez en canoë pour collecter ces exuvies. Elles ont ensuite été analysées en laboratoire pour déterminer à quelles espèces elles appartenaient. Au total plus de 700 exuvies ont été récoltées en une journée. 

 


 

 

×